Valoriser la croissance et l'innovation grâce à une utilisation dynamique de la technologie

Publié le vendredi 2 octobre 2020

Auteur : Amélie Leroux, B.Com. en Gestion des technologies d’affaires

Je m’appelle Amélie Leroux et j’entame ma troisième année en gestion des technologies d’affaires en régime coop. La technologie est actuellement omniprésente dans toutes les sphères de notre vie, tant professionnelle que personnelle. Cette nouvelle réalité a eu des répercussions sur la population étudiante, ainsi que sur le reste de la communauté de l’Université.

La pandémie a rendu la technologie essentielle à l’enseignement universitaire. Tout a changé si vite! Avant la crise sanitaire, je considérais la technologie comme un outil qui m’aidait à réussir mes cours. Aujourd’hui, je la vois comme l’outil qui me permet de poursuivre mes études : je l’utilise pour participer aux classes virtuelles, accéder aux documents de travail, rédiger mes notes de cours, faire des recherches, créer de nouveaux projets et même pour accéder aux manuels scolaires.

Le nouveau Plan de transformation numérique du campus comporte de multiples priorités qui visent à améliorer l’expérience utilisateur. Les étudiantes et étudiants qui suivent leurs cours de la maison ont parfois du mal à apprendre et à collaborer. Le Plan, qui concrétise la volonté de l’université d’offrir un milieu d’apprentissage exceptionnel fondé sur l’expérience, les compétences et la collaboration, nous permettra d’instaurer une ambiance facilitant l’atteinte de nos objectifs. Comme de nombreuses personnes, j’aime profiter d’un environnement collaboratif axé sur mes progrès lorsque j’apprends. J’espère bientôt voir ce nouvel environnement d’apprentissage dans mes prochains cours.

La collaboration des TI avec d’autres services pour rendre l’université en ligne plus attrayante, personnaliser les plateformes et accroître les capacités de recherche afin de bonifier l’expérience utilisateur constitue une autre priorité facilitante. Compte tenu des distractions qui abondent sous nos toits, apprendre et travailler peut s’avérer plus difficile à la maison que sur le campus. C’est en misant sur cette priorité que nous arriverons à maintenir la participation et l’intérêt des étudiantes et étudiants à poursuivre leurs études. Pour ma part, si un cours ne pique pas ma curiosité, il y a moins de chances que j’y investisse beaucoup d’efforts. De même, si l’expérience d’apprentissage n’est pas égale ou supérieure à celle vécue en classe, davantage de gens voudront quitter l’université. La population étudiante a, de manière générale, des critères très élevés auxquels le Plan de transformation numérique du campus permet de répondre.  

En étudiant à l’Université, j’ai également utilisé de nombreuses applications mobiles créées pour favoriser l’apprentissage. Or, une expérience mobile sécurisée, flexible et unifiée nous faciliterait certainement la tâche et trouverait écho chez la génération actuelle. Je regarde tout le temps mon téléphone; si tous les renseignements qui concernent mes études à l’Université d’Ottawa s’y trouvaient, je les consulterais plus souvent. Beaucoup de personnes, moi y compris, s’attendent à ce que l’expérience mobile soit adaptée à la réalité d’aujourd’hui. 

Un milieu universitaire qui valorise la croissance et l’innovation grâce à des cours dynamiques, originaux et interactifs me permettra d’atteindre mes objectifs professionnels. Grâce à mes vastes connaissances et à mon expérience, j’aspire à devenir un jour directrice des services informatiques au sein d’une entreprise. J’espère que le nouveau Plan de transformation numérique du campus pourra m’aider à acquérir tout le bagage dont j’ai besoin. 

En résumé : Il est important de respecter les priorités définies dans le Plan de transformation numérique du campus pour répondre aux attentes des étudiantes et des étudiants.

Haut de page