Nomination de Martin Bernier au conseil d’administration du CUCCIO

Publié le mardi 13 août 2019

Martin Bernier, dirigeant principal de l’information à l’Université d’Ottawa, a récemment été nommé au conseil d’administration du Canadian University Council of Chief Information Officers (CUCCIO). Organisme sans but lucratif financé par ses membres, le CUCCIO représente plus de 62 universités du Canada. En tant que voix collective des dirigeants des TI de ses universités membres, il favorise la collaboration, l’échange d’information et la création du savoir.

Le conseil d’administration du CUCCIO a pour mandat d’administrer les activités et les biens de l’organisme. Il comprend 14 membres élus pour trois ans. Le principal objectif du CUCCIO et de son conseil est d’augmenter la place de technologies de l’information et de communication innovatrices et efficaces dans les établissements d’enseignement supérieur du Canada.

« Les universités canadiennes doivent absolument travailler ensemble et mettre leurs connaissances en commun pour mieux préparer les étudiants à une économie numérique qui évolue rapidement. Nous discutons de ce qui se fait ailleurs, notons les bons et les moins bons coups. En combinant nos forces, nous pouvons offrir une meilleure expérience à nos étudiants, nos professeurs, nos chercheurs et nos employés », dit Martin pour expliquer l’importance de sa nomination pour l’Université et Technologies de l’information.

Les universités membres du CUCCIO représentent plus de 95 % des étudiants universitaires au Canada. « Pour nos étudiants, nos professeurs et nos employés, c’est une chance d’accéder à des données de pointe. C’est aussi une occasion pour nous de faire profiter les autres de notre expérience, de nos processus et de nos observations », ajoute Martin.

Pour simplifier la communication entre ses membres et faciliter certaines initiatives de ces derniers, le CUCCIO comprend un certain nombre de groupes d’intérêts spéciaux qui touchent différents sujets des TI comme les applications, les communications, la sécurité, la cybersécurité, la gestion de projets, etc. Les rencontres se déroulent à distance et l’échange d’information permet de surmonter des défis communs. La participation à ces groupes est ouverte à tout employé d’une université membre.

Haut de page