Un monde de possibilités et d'initiatives

Publié le vendredi 2 octobre 2020

Auteur : Astha Tiwari, Diplômée en Innovation et transformation numérique

Mon parcours depuis mes débuts en novembre 2019 comme stratège numérique au département des technologies de l’information (TI) a été fantastique. En effet, j’ai eu la chance de participer à plusieurs initiatives liées au Plan de transformation numérique du campus et de développer de nouvelles compétences – développement stratégique, définition de principes, conception graphique et création vidéo. Voici un aperçu de mon cheminement.

Un monde de possibilités
La raison pour laquelle je voulais travailler à l’Université d’Ottawa, c’est que je crois fermement à la nécessité d’être en phase avec son milieu de travail pour être efficace. Lorsque j’ai commencé à travailler dans le domaine des TI, avec mes études comme seule expérience, j’étais loin de me douter que j’entrais dans un monde infini d’occasions qui pourraient faire avancer ma carrière. Par exemple, cet été, j’ai été amenée à participer à la conception dd’une bande-annonce pour le Plan de transformation numérique du campus au sein d’une équipe multidisciplinaire. Je me suis découvert des dons innés pour la créativité, et j’ai appris à me servir d’un logiciel fort pratique, Adobe Premier Pro. Ma collègue et moi étions souvent en contact avec l’équipe stratégique des TI, ce qui a renforcé ma confiance en moi. En m’encourageant continuellement à collaborer avec les différentes équipes, ma directrice m’a aidée à acquérir une foule de nouvelles compétences.

Pour qu’une idée fasse son chemin
S’il est facile de lancer de bonnes idées au fil d’une conversation, il faut beaucoup plus de travail pour les concrétiser. Par exemple, j’ai suggéré lors d’une réunion avec le dirigeant principal de l’information, Martin Bernier, de permettre au grand public d’accéder aux données recueillies par l’Université. Je me disais que c’était une bonne façon de mobiliser notre communauté, notamment les étudiantes et les étudiants. Grâce à la confiance des têtes dirigeantes dans mon milieu de travail, j’ai pu concevoir une expérience qui, selon moi, s’avère très enrichissante pour la population étudiante. L’initiative, lancée dans les deux derniers mois du trimestre d’été, a d’ailleurs reçu un très bon accueil. 

Un travail utile à la société
Aujourd’hui, je considère qu’un milieu de travail est un endroit stimulant qui permet de faire des essais et des erreurs, et ce, tout en se rendant utile à la société et en obtenant de la reconnaissance pour l'ensemble de ses réalisations, si minimes soient-elles. Ainsi, dès la première semaine, on m’a présenté l’organisme Women in Innovation, qui organise des activités de réseautage et de partage de connaissances pour faire connaître et rayonner les sciences, la technologie, l’ingénierie, les arts et les mathématiques (STIAM) ainsi que ceux et celles qui s’y consacrent.. En participant à la rédaction d’articles et à l’élaboration de stratégies créatives pour promouvoir des événements, j’ai pu donner libre cours à ma créativité et faire appel à mon sens de l’organisation.

Un bagage riche en compétences et en expériences
J’ai utilisé de nombreux outils technologiques comme Adobe Illustrator, pour la création de graphiques, et Canva, pour la conception de publications sur les principes d’architecture d’entreprise (document d’une page, arrière-plan MS Teams, etc.), destinées à promouvoir le Plan de transformation numérique du campus. J’ai également appris à créer des capsules animées dans PowerPoint afin de concevoir une vidéo informative sur les principes d’architecture d’entreprise. Pour ce qui est du développement Web, j’ai suivi l’atelier sur Drupal offert aux novices. Étant encadrée par le groupe de travail d’architecture, j’ai aussi pu explorer des technologies de veille économique comme les diagrammes axés sur des données pour produire une représentation visuelle interactive de l’architecture technique de référence suggérée.

Mon expérience dans l’équipe des TI m’a permis de développer de fantastiques habiletés transférables dans d’autres sphères de ma vie. Kimo Kippen, fondateur d’Aloha Learning Advisors, affirmait ce qui suit : « Le sentiment d’accomplissement, c’est ce qui me permet de me présenter comme un être humain à part entière, quelqu’un qui a tout à offrir à une organisation dont je souhaite faire partie. »
C’est exactement ce dont j’ai été témoin en travaillant ici. J’ai vu des leaders prendre les mesures qui s’imposent pour concrétiser les changements souhaités. Et je suis bien heureuse d’avoir eu la chance d’y participer en tant qu’étudiante!

Haut de page