Le Conseil de gouvernance de l’information : pour orienter l’avenir numérique de l’Université

Publié le mardi 20 août 2019

Le Conseil de gouvernance de l’information, récemment créé par l’Université d’Ottawa, a reçu du Comité d’administration le mandat de maximiser la valeur institutionnelle des investissements et pratiques technologiques sur le campus tout en respectant les priorités et objectifs stratégiques de l’Université.

Afin de pouvoir prendre des décisions et faire des recommandations pertinentes en temps opportun, le Conseil s’appuie sur ses comités de l’information universitaire, de l’information administrative et de l’information de recherche. Il assure ainsi la transparence, à l’échelle du campus, des projets et initiatives, tout en se concentrant sur les domaines d’activité les plus importants pour la communauté universitaire : l’enseignement et l’apprentissage, la recherche et l’administration.

Une partie importante de l’objectif du conseil est d’offrir des technologies flexibles et d’optimiser l’utilisation des outils numériques. « Pour atteindre ce but, la collaboration avec différentes parties prenantes à l’échelle du campus est essentielle. Nous avons besoin de leurs idées pour bâtir et concrétiser notre avenir numérique », explique Martin Bernier, dirigeant principal de l’information à l’Université d’Ottawa et président du Conseil. « Nos trois comités de l’information aident à optimiser nos processus et nos structures dans le but ultime d’orienter et de concrétiser notre avenir numérique. »

Pour stimuler un dialogue d’une importance critique qui mènera à des décisions judicieuses et éclairées, les rencontres du Conseil se tiennent une fois par mois, en personne ou à distance. Par souci de transparence par rapport à son travail, à ses décisions et à ses procédés, le Conseil donne accès à des documents, procès-verbaux et autres renseignements importants que la communauté peut consulter.

Les décisions soumises au Comité d’administration vont dans la direction établie pour l’avenir de l’Université. « Nous examinons les projets et initiatives numériques et de TI, et nous faisons des recommandations qui s’harmonisent avec les intérêts et les priorités de l’Université », explique Céleste Dubeau, directrice de la gestion de l’information au Cabinet de la secrétaire générale et membre du Conseil.

En tirant parti d’une perspective globale sur le portefeuille de projets de TI de l’Université, le Conseil est en mesure de prendre des décisions éclairées sur des initiatives qui touchent l’ensemble du campus tout en appuyant la gouvernance, la gestion et la priorisation des projets de TI à l’Université.

des femmes et des hommes assis à des tables rondes

 

Haut de page