Martin Bernier honoré : le bien-être du personnel avant tout!

Publié le jeudi 17 décembre 2020

« C’est un prix particulièrement agréable à recevoir en 2020 », affirme Martin Bernier, dirigeant principal de l’information. « Cet honneur, je le dois à mon équipe et non uniquement à mes idées et à mon leadership : tout le monde s’implique avec beaucoup d’initiative, d’enthousiasme et d’inventivité dans toutes nos activités. »  

Plus tôt ce mois-ci, le dirigeant principal de l’information, Martin Bernier, a reçu la coupe des champions lors d’une réunion du Comité d’administration. Le prix visait à souligner les efforts et le leadership déployés pour assurer le bien-être de ses employées et employés. L’annonce a été faite par Gaby St-Pierre, directeur de Coop et Carrières, qui a aussi présenté des témoignages vantant les qualités de dirigeant de Martin (voir ci-dessous).

coupe des champions meeting

La candidature de Martin a été soumise par son équipe : tout le monde s’entend pour dire que Martin a mis en place des conditions propices au bien-être et à l’innovation tout au long de l’année. C’est Sandra Huertas, administratrice de bases de données, qui a eu l’idée après une réunion mensuelle d’un campus actif en santé, où il était question de l’importance du soutien de la direction en matière de mieux-être. Sandra s’est mise à donner des exemples où Martin avait activement appuyé des initiatives visant à accroître la transparence, la collaboration et le bien-être. Martin croit fermement aux initiatives organisées par et pour les employés. Depuis son arrivée à l’Université, il les encourage à prendre en charge à divers projets ayant des répercussions sur leur quotidien, comme la création de lignes directrices de télétravail, la conception d’un espace de collaboration, des concours de marche, des pauses café thématiques, la nomination de championnes et champions pour de nouvelles initiatives, etc. Sandra a invité ses collègues des TI à dire comment Martin favorisait l’engagement.

« Je crois sincèrement que la satisfaction au travail favorise le rendement. Quand on donne des occasions aux gens de s’impliquer, ils relèvent le défi. C’est très impressionnant de les voir provoquer des changements par leur leadership », a expliqué Martin en acceptant son prix. « Depuis mon arrivée à l’Université, je reçois beaucoup d’appui pour mes idées de la part de mon équipe, de mes collègues et de tant d’autres personnes ici. Merci à tous et toutes. »

Martin se préoccupe aussi grandement de la santé physique et mentale, surtout en temps de pandémie et de travail à distance. Il a déjà commencé à solliciter les idées des membres de son équipe pour 2021, en plus de les encourager à ouvrir la voie dans leurs collaborations et leurs interactions avec leurs collègues et la communauté universitaire dans son ensemble.

Félicitations, Martin Bernier!

Témoignages sur le leadership de Martin Bernier

« Il croit au travail d’équipe. Il nous encourage à contribuer activement à l’amélioration de notre milieu de travail. Malgré nos hésitations, au bout du compte, nous finissons par gagner en assurance. Il veut sincèrement notre bien et nous donne les moyens de nous bâtir un milieu de travail sain où nous avons accès à un tapis roulant, un vélo stationnaire et une table de ping-pong. Il nous incite à adopter de saines habitudes de vie et fait tout ce qu’il peut pour que la passion et la joie règnent au bureau. Merci, Monsieur Bernier, de nous faire sentir comme chez nous au bureau. » Khalil Chamoun, gestionnaire des TI

« Il s’efforce toujours de nous donner ce qu’il y a de mieux. Notre bien-être est l’une de ses grandes priorités. Il appuie nos initiatives et nous pousse à nous dépasser tout en prenant soin de nous, c’est-à-dire en étant heureux, en santé et en prenant plaisir à travailler. IL souhaite nous donner un environnement de travail de premier plan, comme le prouve notre nouvel espace collaboratif. Martin est quelqu’un qui crée des possibilités. Il participe à nos matchs de ping-pong, à nos défis de conditionnement physique, à nos pauses café et à la célébration mensuelle des anniversaires. Il mène par l’exemple. » – Sandra Huertas, administratrice de bases de données

« Après lui avoir demandé d’être mon mentor, je me suis retrouvée à travailler avec lui pour améliorer l’expérience étudiante : renforcer les liens durant la pandémie, améliorer l’expérience d’accueil, échanger au sujet des défis technologiques, apprendre et essayer de nouvelles choses comme des sondages auprès des étudiantes et étudiants, toujours en ayant du plaisir. Il aime le monde, c’est évident, et il croit que les liens sociaux favorisent la résilience en temps de crise. » – Amélie Leroux, coordonnatrice de l’engagement étudiant du DPI

« Au printemps dernier, lors d’une activité de promotion de la marche quotidienne, j’ai mis mes collègues au défi de battre mon record personnel de 48 000 pas en une journée. Martin a tout de suite accepté. Je n’aurais jamais pensé qu’il était compétitif au point de pulvériser mon record avec 53 000 pas! C’est plus de 10 heures de marche sans interruption! Il a même surpassé mon total de la fin de semaine avec 70 000 pas. Martin est un homme à la fois très compétitif et très amical, une combinaison qui nous amène à nous dépasser. Cela dit, j’ai bien l’intention de battre son record un jour! » – Paul Mercier, gestionnaire des TI

« J’ai interagi pour la première fois avec Martin lors d’une pause café virtuelle avec de nouveaux membres de l’équipe des Technologies de l’information. J’ai compris d’emblée qu’il se préoccupait sincèrement de notre santé et de notre bien-être. Il est le premier à nous dire de nous prendre 10 minutes pour nous changer les idées et à nous rappeler de prendre soin de notre santé mentale pendant que nous sommes en télétravail. Il encourage tout le monde à organiser des pauses café virtuelles et à interagir le plus possible avec les autres. L’importance qu’il accorde au mieux-être et aux liens sociaux m’a amenée à coordonner le premier échange de recettes virtuel de notre service ainsi que notre première collecte virtuelle de dons pour une banque alimentaire. » – Taha Zarrug, analyste des réseaux 

Haut de page