Entretien avec Amélie Leroux, toute première coordonnatrice de l’engagement étudiant aux Technologies de l’information

Publié le jeudi 28 janvier 2021

Jeune femme souriant assise à une table

Amélie Leroux est une étudiante de troisième année en gestion des technologies d’affaires à l’Université d’Ottawa. Elle a entrepris son troisième stage aux Technologies de l’information en janvier 2021. En août dernier, elle a été nommée à un nouveau poste de coordonnatrice de l’engagement étudiant pour améliorer la participation et l’expérience du personnel étudiant des Technologies de l’information.

 

Quel est le rôle de la coordonnatrice de l’engagement étudiant?

Je travaillerai avec des étudiants et étudiantes pour améliorer leur participation au sein des Technologies de l’information, et les aider à développer leurs compétences. J’espère faire en sorte qu’ils soient mieux accueillis et vivent une meilleure expérience d’intégration. En outre, j’établis le contact avec d’autres membres de la communauté étudiante, par exemple pour notre premier groupe étudiant de consultation, afin de vérifier si nous répondons à leurs besoins. Mon but est que les étudiants et étudiantes sentent qu’ils ont leur mot à dire sur les technologies à l’Université et qu’ils peuvent apporter leur contribution. Nous croyons vraiment aux solutions conçues « pour la communauté étudiante, par la communauté étudiante ». 

 

Qu’avez-vous appris de nouveau sur les Technologies de l’information?

Au-delà du Centre de services, les Technologies de l’information offrent une foule de ressources à la population étudiante.

J’ai la chance d’avoir des superviseurs et superviseuses qui accordent beaucoup d’importance à l’épanouissement personnel. En travaillant avec le dirigeant principal de l’information Martin Bernier et l’architecte d’entreprise MaryAnn Welke Lesage, j’enrichis mes connaissances sur la gestion des changements, la gestion de projets, les concepts opérationnels et les services au personnel et au corps professoral. Je trouve intéressant de voir toute la complexité des TI à l’Université. 

 

Qu’êtes-vous particulièrement fière d’avoir réalisé dans le cadre de ces fonctions?

Wow, nous avons eu tellement de pain sur la planche que c’est difficile à dire! Je mentionnerais les données tirées de sondages menés pour évaluer l’expérience du personnel étudiant des Technologies de l’information. Elles nous ont permis de suggérer des changements qui sont maintenant mis en place. Nous avons aussi transmis les résultats directement aux gestionnaires pour mettre en branle ces changements et établir de nouveaux programmes d’intégration. De plus, j’ai beaucoup aimé travailler avec l’ambassadrice de la communauté étudiante Lyra Trstenjak (gestionnaire d’applications TI) et échanger avec elle des idées sur les moyens d’améliorer les relations entre les gestionnaires et le personnel étudiant. Et nous avons tenu quelques ateliers pour aider les étudiants et étudiantes à acquérir des compétences.

J’ai également appris qu’en tant qu’étudiante, je peux changer les choses – y compris l’expérience étudiante. Récemment, j’ai acheminé à l’équipe technique de Telfer certains commentaires sur les pannes d’ordinateur dans les laboratoires, ce qui a entraîné des correctifs. Si je n’avais rien dit, le problème n’aurait peut-être pas été corrigé aussi vite. Avant, je pensais que je n’avais aucune influence. Mais en m’impliquant et en mettant à profit mon expérience, je constate que je peux avoir un effet positif sur l’expérience étudiante en général.  

Mon rôle consiste aussi à encourager les autres étudiants et étudiantes à participer au processus de conception. Grâce à la mise sur pied d’un groupe étudiant qui peut avoir un impact direct sur les solutions de TI et les évaluer, tant la communauté étudiante que le corps professoral seront mis à contribution tout au long du processus au lieu de donner leur avis seulement à la fin. 

 

Que diriez-vous à un étudiant ou une étudiante qui envisage de travailler aux Technologies de l’information?

Ayez l’esprit ouvert et saisissez les occasions qui vous intéressent. N’hésitez pas à vous manifester. Pour ma part, je m’intéressais à la gestion de projets et au leadership. Quand j’ai parlé de mes objectifs de carrière à MaryAnn, elle m’a encouragée à contribuer au Plan de transformation numérique du campus et à m’informer des possibilités de mentorat auprès de Martin Bernier.  

En m’exprimant, j’ai ouvert la porte à des occasions d’acquérir des compétences. Je participe activement aux efforts des Technologies de l’information, et j’ai eu des chances d’appliquer ce que j’avais appris en classe dans un contexte réel. Tout ça m’a vraiment aidée à m’épanouir sur le plan personnel.  

Vous pouvez joindre Amélie Leroux à aleroux2@uOttawa.ca ou sur sa page LinkedIn.

Haut de page