Améliorer les communications interpersonnelles et la confiance au travail

Publié le lundi 1 mars 2021

Screenshot of team video meeting for dynamix

L’industriel américain Henry Ford a un jour dit : « Se réunir est un début. Rester ensemble est un progrès. Travailler ensemble est un succès ». Les Technologies de l’information ont entrepris d’adopter de nouvelles méthodes de travail, de collaboration et de communication pour faire avancer les priorités définies dans Transformation 2030 et dans le Plan de transformation numérique du campus. Cette mentalité renouvelée du travail d’équipe a débuté par un atelier sur le travail d’équipe, la communication et la confiance mutuelle et s’est poursuivie sur la voie du développement personnel. 

 

Vos préférences ont une incidence sur le monde qui vous entoure 

Avez-vous déjà réfléchi à la manière dont vos préférences personnelles affectent vos interactions quotidiennes? Ou à la façon dont vous réagissez aux changements dans votre lieu de travail? Les responsables des Technologies de l’information et le Comité de direction ont récemment complété leur profil individuel DYNAMIX, dans le but d’améliorer la connaissance de soi. Les profils individuels résument les préférences comportementales et décrivent les moyens de communiquer. 

 

« Dans notre lieu de travail, la diversité est un avantage. Nous venons tous de milieux différents, nous avons nos préférences personnelles et nos propres façons de communiquer et d’interagir avec les autres », explique Martin Bernier, Dirigeant principal de l’information. « Notre objectif est non seulement d’améliorer les performances individuelles, mais surtout de faire progresser la manière dont nous travaillons en équipe, une équipe composée d’individus divers. En apprenant à mieux nous connaître et en appliquant cette conscience de soi à nos rapports, nous améliorons notre confiance mutuelle et rendons nos équipes plus fortes ». 

 

L’expérience et l’histoire de Martin avec les profils témoignent de la manière dont la conscience de soi et l’action intentionnelle peuvent être un catalyseur de changement. Ayant déjà effectué l’exercice avant de rejoindre l’Université, et l’ayant refait avec les Technologies de l’information, les résultats des profils montrent que ses traits prédominants ont changé avec le temps. 

 

Alex Dipietro, Gestionnaire TI, qui a organisé l’atelier pour les gestionnaires aux Technologies de l’information, a déclaré que l’exercice était une excellente opportunité de croissance. Il a décrit que « L’atelier m’a permis d’interagir et de connaître mes collègues, mais surtout, j’ai appris à me connaître et à améliorer mes interactions avec le personnel en tant que leur gestionnaire ». Du point de vue de la consolidation d’équipe, le partage des profils avec les responsables, avec les collègues et avec le personnel a permis d’examiner les points forts et les points faibles et de discuter ensemble des possibilités d’amélioration.   

 

En cette période de travail à distance, il n’a jamais été aussi indispensable de renforcer la confiance et le travail d’équipe. L’équipe de direction a trouvé sa première session si précieuse dans l’élaboration d’une compréhension mutuelle et en tant qu’équipe, qu’elle prévoit déjà de compléter les autres sessions axées sur le reste de la pyramide de confiance. Le fait d’avoir plusieurs niveaux de gestion qui complètent l’exercice permet de développer un lexique commun et une compréhension partagée en discutant des préférences en matière de communication. Comme le dit Chantal Sabourin, Directrice administrative, « il est toujours bon de prendre du recul et de discuter de ces questions avec objectivité pour permettre et pour créer un espace de changement positif ». 

 

De nombreux gestionnaires TI ont déjà partagé leurs profils et ont entamé des conversations au sein de leurs équipes. Le personnel attend maintenant d’en savoir plus sur ceux de l’équipe de direction des Technologies de l’information. 

Haut de page