Une alléchante idée de collecte de fonds concoctée par les TI

Publié le mercredi 10 février 2021

Auteur : Paige Maskell, Agente de communication digitale

Un livre de recettes dans des mains

« Des milliers de gens subissent les contrecoups des restrictions liées à la COVID-19. Beaucoup de secteurs – nettoyeurs, service aux tables, vente de vêtements et bien d’autres – se sont effondrés. Si on n’a pas les moyens de nourrir sa famille, on finit à la Banque d’alimentation », explique Taha Zarrug, analyse de réseaux aux Technologies de l’information (TI). 

Avec l’aide de l’adjointe exécutive Diana Wittmann, Taha a décidé de soutenir la Banque d’alimentation d’Ottawa en entreprenant un nouveau genre de collecte de fonds : créer et vendre un livret de recettes offertes par le personnel des TI. Tous les profits de la vente ont été versés à l’organisation pour aider les gens dans le besoin pendant la pandémie de COVID-19. Au total, 1 795 $ ont ainsi été recueillis, soit l’équivalent de 8 975 $ en pouvoir d’achat, ce qui aidera à procurer 747 repas à des familles, ou 2 991 repas santé à des enfants. 

 « Malheureusement, dans la dernière année, la Banque d’alimentation a observé une baisse marquée des dons et une forte augmentation de la demande, puisqu’il y a plus de personnes en situation précaire. Il s’agit parfois de membres de la communauté qui font des dons à la Banque d’alimentation année après année. À l’Université, nous sommes extrêmement chanceux d’avoir encore un emploi, une paye régulière et un toit, alors nous devrions aider nos concitoyennes et concitoyens le plus possible », continue Taha. 

Au départ, l’idée était de favoriser le mieux-être et le maintien de contacts sociaux. C’est ainsi qu’est née la pause-café d’échange de recettes, où chaque personne participante apportait une recette destinée au livret. « [L’activité] nous a vraiment permis d’échapper au stress quotidien du travail, de l’oublier, et de prendre le temps de discuter de quelque chose qui rassemble les gens depuis la nuit des temps », indique Cynthia Soto Cancino, adjointe administrative, qui a offert une recette. 

« J’y ai vu une occasion de transmettre certaines recettes de ma famille – et certaines de leurs histoires. Ce fut aussi un grand plaisir d’entendre les histoires derrière les recettes des autres et d’en apprendre un peu plus sur ces personnes, leurs traditions et leur famille », affirme Kathleen Webster, co-dirigeante principale de l’information. « C’était assurément une initiative revigorante, et je suis très reconnaissante d’avoir été invitée à y participer. »  

Haut de page