Les données doivent pouvoir être échangées entre les facultés et les unités administratives

Description :

Les utilisateurs ont accès aux données et renseignements nécessaires pour effectuer leurs tâches; les données et renseignements sont donc échangés entre les fonctions et les organismes de l'Université.

Justification :

L'accès opportun à des données et à des renseignements exacts est essentiel pour améliorer la qualité et l'efficacité du processus décisionnel au sein de l'Université. Il revient moins cher d'entretenir des données opportunes exactes dans une application unique, puis de les partager que d'entretenir des données en double à plusieurs endroits. L'Université détient une grande quantité de données et de renseignements, mais ces derniers sont stockés dans des centaines de bases de données cloisonnées et incompatibles. La vitesse de la collecte, de la création, du transfert et de l'assimilation des données et des renseignements est stimulée par la capacité de l'organisme d'échanger efficacement ces îlots de données et de renseignements au sein de l'organisme.

Répercussions :

  • Pour permettre le partage des données, nous devons établir et respecter un ensemble commun de politiques, de procédures et de normes régissant la gestion des données et des renseignements et l'accès à ceux-ci à court et à long terme.
  • Une infrastructure des données a été établie pour faciliter l'intégration des systèmes.
  • Présence de modèles de données comptant la définition des données et d'autres paramètres utiles pour comprendre chaque élément de donnée. Une solution en matière de métadonnées sera utilisée pour faciliter l'accès aux données et leur compréhension.
  • Ce principe d'échange des données et des renseignements se heurtera continuellement au principe de la sécurité des données et des renseignements. En aucun cas le principe d'échange des données et des renseignements ne devra compromettre les données et les renseignements confidentiels. Bien que la protection des renseignements personnels soit importante pour l'Université d'Ottawa, ce concept devra parfois être remis en question pour faciliter le processus de partage des données et des renseignements et réduire au minimum le dédoublement dans l'ensemble de l'Université.
  • Les utilisateurs devront dépendre des données et des renseignements mis à leur disposition en vue de leur échange pour effectuer leurs tâches respectives. Cela permettra de s'assurer que l'on ne dépend que des données et des renseignements les plus récents pour prendre des décisions. Les données et renseignements partagés deviendront la source unique de données et de renseignements de l’Université.

 

Haut de page