L’importance de protéger les données et renseignements

Presque tous les jours, nous entendons parler de « vol d’identité ». C’est le nouveau crime à la mode. D’ailleurs, en faisant une simple recherche sur le Web, vous trouverez un peu partout des gens prêts à vendre des informations personnelles.

On rapporte souvent des cas d’intrusion dans les systèmes informatiques des universités, qui mettent en péril des milliers de dossiers d’étudiants. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi des pirates informatiques cherchent à s’introduire dans ces systèmes?

De par leur nature, les systèmes de gestion de données des universités renferment une grande quantité de renseignements personnels sur les étudiants actifs, les candidats et les anciens. Il suffit de penser au nombre de nouveaux étudiants qui s’inscrivent chaque année pour avoir une idée de la quantité phénoménale de données que nous avons à gérer.

Ces étudiants nous font confiance et s’attendent à ce que nous faisions tous notre part pour que leurs renseignements personnels soient conservés en sécurité.

On dit qu’une chaîne n’est jamais plus forte que le plus faible de ses maillons. À l’Université, des centaines de personnes sont appelées à traiter les données des étudiants, comme autant de maillons d’une chaîne. Les criminels cherchent toujours le maillon le plus faible. Faites en sorte que ce ne soit pas vous!

Pensez aux virus informatiques. Par le passé, ils étaient conçus par des enfants. C’était un peu comme les graffitis: une façon de se faire voir. Mais ce n’est plus le cas. Aujourd’hui, les virus sont développés par des criminels professionnels. Ils ne font plus que se répandre et paralyser les ordinateurs; ils se dissimulent dans les appareils et servent de «porte dérobée». Si votre ordinateur est infecté et qu’il n’est pas nettoyé, il est ni plus ni moins sous l’emprise de quelqu’un d’autre à l’extérieur. Certains dispositifs, par exemple, enregistrent vos allées et venues sur le Web ainsi que les mots de passe que vous entrez pour accéder à certains sites.

Prenons par exemple le virus Torpig; selon Wikipédia :

« En date de novembre 2008, il [le virus Torpig] avait été utilisé pour subtiliser les renseignements d’environ 500 000 comptes bancaires en ligne et comptes de cartes de crédit et de débit. On le décrit comme l’un des dispositifs criminels les plus sophistiqués jamais produits. » [Traduction]

Torpig n’est qu’un exemple, mais il existe de nombreux autres vers et virus du même type. C’est pourquoi il est important que votre ordinateur soit protégé par un logiciel antivirus à jour.

L’antivirus offre bien sûr un certain degré de sécurité, mais il existe une autre faiblesse: vous. Les criminels vont toujours essayer de vous duper pour que vous exécutiez certaines tâches ou leur fournissiez de l’information.

Nous avons tous déjà reçu un courriel d’une prétendue banque nous demandant de mettre à jour l’information de notre compte. Les criminels ont recours à des techniques semblables pour avoir accès aux données des étudiants. Dans ce cas, toutefois, ils n’envoient pas de message générique. Ils parcourent le site Web d’une université, étudient les organigrammes, déterminent qui travaille dans quel service, etc. Puis, ils rédigent un message de bonne tenue et l’envoient à un auditoire cible. Ce message peut inviter les destinataires à fournir de l’information, ou, plus souvent qu’autrement, les acheminer vers un site Web qui renferme un logiciel malveillant. Une fois ce logiciel installé sur votre ordinateur, les fraudeurs attendent quelques jours et commencent à amasser de l’information à l’aide d’un enregistreur de frappes. Ils ont alors accès à vos mots de passe et à d’autres renseignements.

Au bout du compte…

Nos étudiants et étudiants nous font confiance lorsqu’ils nous donnent des renseignements personnels. Nous avons tous la responsabilité de protéger ces renseignements.

  • Mettez à jour votre antivirus.
  • Méfiez-vous des menaces d’hameçonnage.
Haut de page